SORTIES ET ACTIVITES

                              


Suite à un problème technique les compte-rendus

des autres sorties n'ont pu être intégrés à cette page

ICI vous pouvez retrouver les photos des sorties 2015


*********************************************

dimanche 22 mars 2015 

Falaise:patrimoine et marionnettes

                                  


























Un grand merci à Michel pour toutes ses explications passionnées et passionnantes et merci Gérard pour ce compte-redu bien riche.


   

*********************************************

dimanche 22 février 2015

















Merci à Dominique Dethan pour les commentaires,les photos et les recherches documentaires 


*********************************************

dimanche 25 janvier 2015

ornithologie du marais et du littoral


La matinée se lève sur la réserve de la fédération de chasse du Calvados de Saint-Samson,prés de Troarn.

                             







Après un craquètement de bienvenue,nous sommes aussi accueillis par une secrétaire de la fédération de chasse.









La matinée se lève sur le marais et nous sommes pressés d'aller à la découverte de ses habitants.






 







En route avec jumelles et longue-vues 
















Chacun se trouve une place afin de profiter au mieux du spectacle













Ils ne nous voient pas mais,chut!,peut-être nous entendent-ils !







surtout les habitants  de ces huttes sortant de l'eau:les rats musqués.













Plus loin des vanneaux recherchent un coin tranquille,accompagnés d'un courlis (à droite).

































L'élégant vanneau






Retour à l'observatoire pour une découverte du marais confortablement installés.Puis pique-niquer bien à l'abri et comme
tous les ans partager










la traditionnelle galette des 
rois.




















Beaucoup découvrent le fonctionnement et la vie du gabion.










Les belles vitrines de l'observatoire nous permettent d'apprendre à reconnaître les habitants ailés du marais.







Mais déjà il est temps de se retrouver à Franceville afin de sortir jumelles et longue-vues sur le Gros Banc.

















Tadornes se reposant












à quelques pas d'un observatoire, un pic-vert se restaure









un peu plus loin,motivée par le même appétit une aigrette se poste 
et attend.















en route pour d'autres découvertes











qui ne sont pas toujours celles espérées,ici des volontaires ont fait 
regroupement de déchets.







un peu plus loin,on peut observer les effets des grandes marées et/ou aussi de la montée des eaux.



 de l'autre côté de l'estuaire on peut distinguer un bon groupe d'
huitriers-pies.











plus loin,nous aussi nous nous regroupons tels des pingouins 






















on ne se lasse pas du spectacle:peut-être un peu jaloux de ces 
voyageurs
                        Bon voyage


Ci dessous vous trouverez la liste des espèces observées ce 25/01/15








*********************************************************

dimanche 8 novembre

Il était une fois dans la fromagerie

L'emblématique camion du grand-père Graindorge.












Il est 10h et la journée commence par une dégustation de 4 fromages Graindorge:
livarot,pont-l'évêque,camembert et neufchâtel.












Il n'en restera pas une miette.




















Suivez le guide.













La visite commence par l'historique de l'entreprise .
















Une maquette d'une ferme du XIXème.













La conception de l'usine permet aux visiteurs de découvrir le coeur de l'usine:le caillé est versé dans les moules.












Le caillé,qu'auparavant,
ce robot aura découpé .
Il est ,ici, en phase de nettoyage.















Plus loin,un musée nous rappelle notre enfance(du moins pour certains)avec barattes ,écrémeuses et autres machines d'antan.















La visite continue avec vue sur les hâloirs,et les salles d'affinage.



Bien sûr la visite se termine par la boutiqueoù ,hum,le choix semble difficile.
La journée continue :nous voici à la Ferme de la Tuilerie au coeur du Pays d'Auge au Mesnil- Durand.Ici la salle de réception.












Repas à la ferme. Les gâteaux sont nombreux et variés, c'est super !












Le repas se prolonge :

ça papote !












Jacqueline nous explique comment elle est arrivée à la ferme et en assume la gestion.


























Celui-ci n'a pas l'air malheureux.
Qui c'est ,un jour on portera des numéros comme lui !.












La salle de traite






















Du côté des petits veaux on aime bien téter.


















Pour devenir grands et gagner des concours.










Après la visite de la ferme ,une randonnée est prévue:5 km à la découverte de la campagne.













On ne peut que tomber sous le charme du bocage

augeron.















Les paysages,les cieux normands en ont inspirés plus d'un....












Il reste encore quelques mares dans les herbages,mais elles risquent d'être déclarées insalubres pour les vaches par décision européenne.










Dans les bois ,certains
(toujours les mêmes)ramassent pieds de moutons et girolles en tube.












Couleurs d'automne:feuille d'érable attaquée par des champignons.
























Les chemins sont encadrées par des haies de noisetiers et autres espèces taillés en "têtards".










     






Et les plus petits ne sont pas les moins courageux.









Une dernière photo de ce coin du Pays d'Auge toujours authentique.


http://fermelatuilerie.hautetfort.com

























Merci à la ferme de la

Tuilerie de nous avoir ouvert ses portes.

**********************************


dimanche 19 octobre

Les champignons en forêt de Cerisy








Nous sommes nombreux ce matin pour la découverte des champignons, les petits paniers, variés, sont de sortie....seront-ils remplis ?










Toutes les feuilles ne sont pas tombées au sol . Les branches coupées par les forestiers sont laissées à terre pour favoriser la biodiversité.











Après deux heures de cueillette, les champignons sont disposés sur une table afin de les déterminer.











Finalement une assez belle variété de formes et de couleurs.









Et certains hésitent à poser tous leurs champignons sur la table.









Comme ces deux
Boletus luridiformis ex erythropus, sa chair bleuit à la coupure. Ce bolet à pied rouge encore appelé récompense du mycologue est un très bon comestible.











Un jeune phallus (œuf), coupé dans le sens de la longueur, la partie brune contient les spores, à ce stade la partie centrale blanche est comestible.







Chenille d'un papillon de nuit : l'Orgyie pudibonde, en latin : Calliteara pudibunda












Après la détermination des champignons, repas au soleil, nombreux gâteaux à partager.


Taillis sous futaie








L'aprés-midi est toujours consacrée à la recherche de nos chers champignons.








Autour de l'étang du Titre


























Encore une belle journée se terminant dans la forêt de Cerisy









****************************************


14 septembre 2014

sortie naturaliste entre Orne,Odon et Noë



                    La nature aux portes de Caen













à la découverte de cette plante cultivée dans les marais de Louvigny:
le Miscanthus ou herbe à éléphant






c'est M.Pomikal qui nous fait découvrir cette plante,sa culture et ses utilisations:il la cultive dans les marais de l'Orne et la transforme dans sa ferme à Fleury-sur-Orne













de nombreuses questions lui sont posées ,mêmes si certains craignent l'apparition des éléphants



























si la photo a une taille éléphantesque ,l'animal n'en est pas 
un.













   L'Odon nous emmène toujours à des centaines de kilomètres de la ville.













et son travail érosif nous permet de découvrir la diversité géologique de sa vallée














   Encore une belle journée avec l'ANdC et la nature à quelques pas du centre ville de Caen.


****************************************

6juillet 2014

le géosite de Falaise

la tourbière de Saint-Aubin

Carte géologique du géosite de Falaise, les couleurs indiquent des terrains géologiques différents : Briovériens, paléozoïques, triasiques, jurassiques, et quaternaires.




A gauche le château de Falaise bâti sur un relief dû à des terrains du Paléozoïque, à droite falaise de grès armoricain.















Au pied de la ville fortifiée l'Ante alimente un plan d'eau
bien reposant

































Le Briovérien disposé en bancs sub-verticaux est constitué de cornéennes (roche métamorphique).























Au nord de la ville les talus sont constitués de roches sédimentaires du Jurassique













et bien sûr quelques fossiles:
Acanthothyris spinosa, un fossile de brachiopode du Bajo-Bathonien.





























Sur le talus de la rue qui monte vers le rond-point de la route de Caen, à mi-pente, le Trias affleure sous son facies d'argiles et de galets.




Au revoir Falaise ,à bientôt.
Et maintenant en route pour la tourbière de Saint-Aubin à la Hoguette,ce site est géré par le CEN-BN.





Sphaignes dans la tourbière de Saint-Aubin à La Hoguette.

















première rencontre:
le Demi-Deuil(Melanargia galathea)











puis le criquet des clairières femelle
(Chrysochraon dispar)







un lézard vivipare(Zootoca vivipara) se réchauffe au creux d'une main






la météo n'étant pas au rendez-vous ,une seule libellule se laissera attraper.

**********************************




22 juin 2014

le marais de Chicheboville











présentation du site ,géré par le CEN-BN,par Claire Mouquet et Loïc Chereau

















premiers coups de filet












Pseudoscorpion, ce très petit Arachnide ne mesure que 2 millimètres, l'échelle est donnée par la trame du tissu. Il est prédateur et capture de très petites proies, la digestion est externe par injection d'enzymes et récupération du liquide obtenu.













on s'enfonce dans la jungle de Chicheboville








exuvie de serpent:couleuvres à collier et vipères péliade fréquentent le site














cette fois-ci les filets s'en donnent à coeur joie





Ceriagrion tenellum











agrion délicat mâle














araignée de la famille des Tetragnathidae

















                    Succina putris









La bourdaine, Frangula alnus, est un arbrisseau qui peut atteindre 6 mètres de haut. Son écorce et ses fruits sont toxiques car ils contiennent des composés anthracéniques aux vertus laxatives, purgatives qui confèrent un caractère toxique à la plante. en outre les fruits très prisés des chevreuils contiennent des substances psychotropes.












Polygala, Polygale ou verte-pareille








Tamier commun, Dioscorea ex Tamus communis, encore appelé herbe-aux-femmes battues, raisin du diable ou sceau de Notre-Dame. La racine râpée, appliquée sur la peau soigne les contusions et meurtrissures mais elle est toxique si elle est ingérée. Les jeunes pousses sont consommées cuites dans le sud de la France.


 Libellula quadrimaculataEnfin une grosse prise:libellule à quatre tâches mâle





et une autre:Orthetrum réticulé femelle


le radeau de la Méduse










il ne faut pas hésiter à se mouiller pour découvrir les merveilles de Chicheboville







et encore une:

petite nymphe au corps de feu mâle

















et aussi une coccinelle chinoise














mais il est temps de reprendre des forces :quoi de plus agréable qu'un pique-nique au bord de l'eau sous le soleil







à quelques pas on peut assister à la ponte en tandem d'agrions jouvencelles













une petite promenade digestive nous amène jusqu'à un site présentant un affleurement de calcaire de Bon-Mesnil







Oolithes blanches mélangées à de l'humus à proximité des affleurements de Calcaires de Bon-Mesnil qui renferment ces petites sphères en abondance. Leur origine est à rechercher dans les mers tropicales carbonatées actuelles, mais celles-ci datent du Bathonien moyen.





la "chasse" continue:   sympetrum rouge-sang mâle



  et puis  femelle libellule écarlate (Crocothemis erythraea)





Battue dans la mégaphorbiaie milieu dont la végétation est composée de plantes herbacées de grande taille. Il fait très chaud ce jour là.












Tiens voilà une prise intéressante:un casque de viking sur le dos ,c'est une libellule bien normande




détail des appendices anaux du mâle 












vite examinons la bête plus intimement






la prise a été effectuée avec une autorisation valide puis relâché en pleine forme
après confirmation ,nous sommes bien en présence de l'Agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale):libellule portée sur la liste rouge européenne des espèces protégées.













à quelques pas se reposait un 
Tristan (Aphantopus hyperantus)














observé par une grenouille agile
(Rana dalmatina)









pendant ce temps un carabe des champs(Carabus arvensis)

cherche un abri
















Aconitum napellus, Aconit napel ou aussi casque de Jupiter, c'est une plante de la famille des Renonculacées. Cette plante est très toxique, elle contient de l'aconitine qui provoque des défaillances cardiaques qui peuvent entraîner la mort. Cependant elle est utilisée en médecine homéopathique et a de nombreuses indications contre la fièvre, les saignements de nez, les insomnies 

















Ainsi se termine une bien belle journée.Merci au CEN-BN de nous avoir aider à découvrir ce marais de Chicheboville.

****************************************




14 juin 2014

les 24h de la biodiversité 

 A l'occasion de ses 20 ans ,le CEN-BN organisait cette fête de la nature à Saint-Clément-Rancoudray,charmant village du mortainais 
animé par une municipalité proche de la nature.

avec le CEN-BN tout commence et se finit autour d'une table













S014 avec nos deux efficaces chasseuses de coccinelles















en route pour ce site si riche en biodiversité


et à l'aménagement adapté à tout public




zygène de la filipendule
















et surtout un havre de paix pour tout ses habitants











syrphe Eristale ( Eristalis sp.)







caloptéryx vierge (Calopteryx virgo) mâle













                                  Oreina caerula











Epilobe
















Aglais urticae, la petite tortue, sa chenille vit sur les orties. Cette espèce est en forte régression en Europe.





Feuilles de Drosera, la photo montre bien les cils glanduleux dont les sécrétions sont à la fois des mucilages qui colleront les insectes imprudents qui se poseront dessus et des enzymes qui transformeront les tissus des victimes, apportant des substances azotées qui font défaut à la plante.




















Calice de la bourdaine après la floraison.


















Anagallis tenella, mouron délicat de la famille des Primulacées qui vit dans les milieux humides plutôt acides sur substrat siliceux.






































nymphe au corps de feu

Pyrrhosoma nymphula







Adscita statices, la turquoise de la Sarcille.                                      Ah,les belles antennes



Merci à Gérard et Pascal pour les déterminations .
Merci au CEN-BN pour cette belle journée de la biodiversité


******************************************************

 25 mai2014

Sassy et Mesnil Soleil


l'ancienne carrière de Sassy :un site géré par le CEN-BN





















à la découverte des habitats de cette ancienne exploitation de grès armoricain du célèbre synclinal d'Urville 










une habitante de la carrière vient observer

ces drôles de naturalistes













à la découverte des richesses de Sassy
























après un pique-nique bien ensoleillé
nous voici arrivé à la réserve naturelle de Mesnil Soleil  site cher au coeur de l'ANdC et géré par le CEN-BN 






ophrys abeille
Ophrys apifera

































belle inconnue




    porte scie tenthrède verte (Rhogogaster viridis)


















Véronique (Veronica sp.)











Pimprenelle
(sanguisorba minor)



















vous voyez je ne les mange pas toutes vos orchidées















zygène de la filipendule











                 Sonia lineata ,géomètre volant le jour 





















sphinx du troène (Sphinx ligustri)





                                         
















Zygène de la coronille

(Zygaena fausta)








      des vaches heureuses sur un site d'importance national



Merci à Gérard T. et bien sûr à Pascal T. pour les belles photos

*********************************************

Dimanche 25 avril 2014

Du mont de Ryes au mont Cavalier

avec le CEN-BN





Rendez-vous était donné au mont de Ryes
les gilets jaunes c'est pour la sécurité
et c'est Camille Hélie du CEN-BN
qui nous emmenait sur les chemins   du Bessin




à la découverte de ce site géré par le Conservatoire












Ophrys sphegodes,
 l'ophrys araignée









Polygala









piège à insectes















sous une tôle ,un orvet attendait le soleil
















retour vers le départ de 
la randonnée naturaliste














un peu de géologie avant d'emprunter les chemins du Bessin













des chemins parfois bien humides!




















un rayon de soleil et l'aurore se lève 😊


































         mare abreuvoir 












ça se noircit sur Bayeux

















pique-nique à         Fontenailles













on s'y fait même des amis
















à quelques mètres on peut même y "chasser"

grenouilles et autres tritons






un petit tour des sites du Conservatoire avant 

de reprendre "la route"

















le soleil revient sur le Bessin

















petite pause sur les plantes invasives














à Longues-sur-mer découverte d'un bassin alimentant le ruisseau du Ponchot















sous une pierre plate on découvre des sangsues


















la cymbalaire des murailles égaillent les murs de pierre













les parapluies de Longues

















la dernière étape


















l'élégant Bessin


















le mont Cavalier

















et sa petite jungle



















ses chemins !















les filets à papillons sont restés vides aujourd'hui
















les plus courageux  terminent cette journée par un petit tour de mare












belle sortie naturaliste avec Camille et le Conservatoire des Espaces Naturels 






******************************************************


23 mars 2014
promenade naturaliste autour de Saint-Vaast-sur-Seulles
    puis les mares de potiers à la Tuilerie au Tronquay
                                                                                               













c'est parti pour 8kms

















en descendant vers la Seulles










à quelques pas de la carrière du Pont aux Piquets un affleurement
dans un chemin nous permet d'observer les roches du Précambrien et d'en mesurer l'orientation:ces roches sont à rattacher à l'arc volcano-plutonique de 
Coutances !












le soleil s'invite à notre randonnée
                                                                   stellaire holostée 












germandrée de la famille des Lamiacées











nous découvrons un endroit remarquable:un grand champ entouré de talus et attribué à l'Age du Fer ou l'Age du Bronze









la promenade est bien agréable et le groupe s'étire ,suivant les intérêts et découvertes de chacun



                        
galets du Trias (-252 Ma à -201Ma)












giboulée de mars







et déjà le soleil réchauffe et sèche notre avant-garde



qui fait "s'envoler" un chevreuil

































autre habitant profitant du soleil





et déjà nous sommes revenus pour le pique-nique à la bien accueillante halte randonneurs de St-Vaast-sur-Seules:merci à la municipalité











merci Jacqueline pour cet apéritif(avec modération)d'anniversaire 








le pique-nique terminé, nous nous nous dirigeons à La Tuilerie au Tronquay pour découvrir les mares de potiers avec Loïc Chéreau du CEN-BN (Conservatoire des Espaces Naturels de Basse-Normandie) ainsi que de la propriétaire


   

                       







sitôt arrivés que sortent épuisettes et troubleaux maniés délicatement à la recherche des habitants de la mare















 larve de libellule























larve de phrygane
















hydromètre












certains sont venus pour trouver d'autres habitants


















triton alpestre



















triton palmé
















têtard d'alyte accoucheur



















dytique












comme toujours avec le CEN-BN tout se termine par un petit goûter:merci Loïc pour cette découverte des mares de potiers















*********************************************

samedi 15 mars 2014

Chantier du CEN-BN au mont de Ryes








































accueil des participants au chantier par le CEN-
BN





                                                                     










après le café d'accueil
Yann nous présente le chantier et les travaux
à effectuer















ramassage des branches coupées 

















et déblayage 


















petits et grands s'activent
















il y en même pour les plus forts














on vient même de loin pour observer le chantier de printemps












si le CEN-BN sait faire travailler ,il sait aussi recevoir:un apéritif nous est offert















c'est un moment de partage bien chaleureux:
nous reviendrons







à suivre


dimanche 16 février 2014

Falaise,la ville et son château







Michel Poussard nous accueille sur la place de la mairie de Falaise.
Aujourd'hui il "joue à la maison"



photo Dominique D.




Il fait beau, commençons par le tour de ville et son enceinte fortifiée                                

















Bien sûr,Michel nous fait découvrir toute la genèse de cette ville emblématique de l'histoire normande











au pied d'une tour du mur d'enceinte


photo Pascal T.













et ici l'intérieur 
















la porte Jean-philippe









lieu d'une rencontre amoureuse ,si importante pour la Normandie et même pour l'Angleterre















à l'ascension 

du Mont Myrrha 





















                vue sur la tour Talbot


















un peu de géologie pour 
expliquer l'histoire





                  















                             le printemps est déjà là













     

      le Val d'Ante















l'Ante

















c'est par là qu'il faut passer















mais impossible de passer pour des raisons
de sécurité














retour vers la ville




















la tour Talbot s'offre une sortie au cirque

















des forces sont reprises dans un bistrot accueillant du centre-ville


à quelques pas d'une plaque commémorant la légende du gars de Falaise 




















photo Pascal T.

la Porte des Cordeliers 





























en route pour le château
  





















Michel nous fait découvrir les pièces du château et leur histoire








la tablette tactile prêtée pour la visite enchante petits et grands:une machine remontant le temps de 10 siècles














grain sur la tour Talbot




vue sur le toit du château




    
                                                                               






  mais ce ne sont pas quelques gouttes qui arrêterons ,cette année aussi ,Michel















la visite se termine par 
l'église de la Trinité























        au revoir Guillaume
et merci à Michel Poussard pour cette 
découverte de Falaise




*********************************************



dimanche 26 janvier 2014

de Grandcamp à Géfosse-Fontenay








le rendez-vous est donné 
au pont du Vey afin de
découvrir le fonctionnement des portes à flots
















C'est Napoléon 1er qui décida la construction du pont du Vey










C'est sous de bonnes averses que nous avons découvert le fonctionnement et l'utilité des portes à flots
















cormoran à poitrine blanche?













deuxième arrêt à Isigny
à la rencontre des portes à flots des deux bras de l'Aure :ici le  bras venant du sud















la porte à flots














le petit port à picoteux
d'Isigny














jeune mouette rieuse se reposant dans le port


















portes à flots du bras de l'Aure venant de l'est










pique-nique,galettes des rois,grattage de jeux,
prix d'Amérique,
réchauffement des participants :le tout avec un accueil "royal"
au Versailles d'Isigny
























l'après-midi se poursuit avec la visite de la
"Ferme Marine de La
Baie des Veys"
















M.Biderre nous explique

son parcours professionnel et sa démarche éco-durable 
d'élevage de saumons 










au-dessus d'un des bacs 

d'élevage


















on aperçoit les saumons nageant à contre-courant



au vu des conditions météo la promenade ornithologique se trouve reportée et est remplacée par un retour au Pont du Vey
dans l'espoir d'assister à la fermeture des portes à flots:trop tard 
déjà fermées!
























mécanisme simple et efficace








photo Françoise F.

le lendemain de cette sortie,une adhérente a pu trouver et surtout déguster un saumon d'Isigny et nous envoyer cette photo appétissante



*********************************************

dimanche 10 novembre 2013

autour du granit de Vire


premier arrêt au barrage de Pontécoulant













cet arrêt permet d'observer un bel affleurement des terrains du Précambrien
présentant des bancs décimétriques de grès et 

de siltites granoclassés
ou turbidites,résultats de la sédimentation de courants de turbidités.




























le château de Pontécoulant


















la carrière de Bernières-le-Patry


où l'on peut observer la cordiérite
cette cordiérite ses forme dans des conditions de température de l'ordre de 500°C sous une pression inférieure à 0,4GPa,ce qui correspond à une faible profondeur























                                 
                                       l'if d'Estry












son âge est estimé de 1000 à 1600 ans
sa circonférence est de 11,50m à 1m
du sol











on peut s'y tenir bien nombreux
à l'intérieur











la Tour Horloge de Vire










granodiorite emmurée dans les Vaux de Vire










dans ces mêmes Vaux de Vire on peut observer le contact entre la granodiorite datée de 540 M.a. et les roches encaissantes fortement métamorphisées et transformées en cornéennes



       le port de Vire se trouve au-dessus des Vaux de Vire









à Saint-Germain-de-Tallevende 
un horsain bien accueillant








les adhérents sont bien attentifs aux explications de la fabrication de la bière










des bières aux malts anglais fabriquées avec de l'eau bien normande aux couleurs de l'Entente Cordiale 

"à consommer avec modération" 


             déjà les anciens savaient accueillir 



******************************************************


samedi 2 novembre 2013

chantiers d'automne

à l'invitation du CEN-BN, l'ANdC a participé à deux chantiers dans le Bessin:nettoyage de mares puis creusement d'une autre

attention chantier




briefing,organisation des tâches








ça c'était avant !





et ça c'est après !











et ça c'est pendant !














fini la caravane les pieds dans l'eau !





















la communication,c'est important aussi:Loïc interviewé par France Bleue Basse-Normandie














en bord du chemin des pneus et même un écran plat















sans oublier les vieux modèles 


















 photo souvenir







  après les efforts :le réconfort (avec modération bien sûr)

*********************************************

dimanche 20 octobre 2013

 sortie champignons comestibles ou non


Merci à Dominique Dethan pour le compte-rendu de cette sortie 


et en plus Dominique nous délivre la liste
des champignons rencontrés ce dimanche

*********************************************

samedi 5 octobre 2013

pêche aux équilles à Franceville

          dès la sortie du parking on peut se mettre à l'eau







en route vers les "champs" d'équilles
















il faut attendre encore un peu que l'eau baisse



















voici la première

























     et puis une autre


















il faut être rapide telle la panthère








































bien sûr seul Pascal peut tracer autant de sillons


















   celle-ci est un peu petite














les enfants sont les plus assidus

















 mais la panthère est toujours 
prête à sauter





  allons voir  les bouquets et autres crevettes 



















  mer belle et peu agitée
















coucher de soleil sur les coquillages de la plage






      et toujours labourent nos travailleurs de la mer



*********************************************


samedi 21 septembre 2013

fruits sauvages et papillons de nuit

au Locheur







c'est à partir de la base de loisirs du Locheur que démarre cette balade de découverte  des fruits d'automne












       châtaigne












      gland













prunellier













en bord de route ,on trouve facilement les 
galets du trias









déjà,les hirondelles
se regroupent













épilobe







gousse



















fruits complexes:
cynorhodons de l'églantier

















               mûres








le fruit du fusain d'Europe ou bonnet d'évêque

                 paysage du pré-bocage










sur le plateau on arrive sur les calcaires du début du jurassique













le fruit du petit houx 











huître griffée:Gryphea arcuata




















fruits de carottes sauvages











      silène
















achillée millefeuille en fleurs














                        en fruits


les faux-fruits de l'épine
























tétrakène de l'épiaire












     

           ici en fleur








un faux fruit :la poire















baguenaudier










graines de baguenaudier








fruits de troène










              

               chêne américain










   fleurs de houblon :
     hum ! ça sent bon












fruits de la berce




                      ça bouchonne au Locheur




                               l'Odon






le pont au Locheur









retour à la base de loisirs du Locheur
pour un repas réparateur avant de partir à la 
chasse aux papillons














découverte de la chasse aux papillons de nuit avec trois membres des Curieux de Nature et leur installation diaboliquement efficace


















voici le premier prisonnier






  attirés par la lampe les papillons sont faciles à attraper avec un filet ,il suffit de les mettre dans de petites boîtes en plastique pour l'observation et la détermination.ensuite ils sont "stockés" dans une grande boîte pour un grand lâcher à la fin de la chasse 







































détermination :il faut faire vite car il en arrive plein de nouveaux






















il ne faut pas hésiter à 
rentrer dans le filet pour aller chercher la petite bête
















ci contre et ci-dessous 
l'ennomos du tilleul: Ennomos alniaria



******************************************************

dimanche 23 juin 2O13

marais de Colombières

et

marée à Grandcamp-Maisy












bâtiment agricole à
Colombières
















habitante du marais curieuse

















un peu de géologie en admirant ce beau travail de maçonnerie





















sous le ciel chargé les iris des marais ou Iris faux-acore sont encore plus beaux



petite lentille d'eau
   (Lemna minor)

   la pluie s'est arrêtée :profitons pour poser















pelotes de réjection

















lymnées















il faut bien faire prendre l'air au filet à papillons
















valérianes en bordure de prairies










il est parfois dangereux de s'aventurer sur les berges très humides

















vieille demeure du marais au hameau Minet
















toujours au hameau Minet un vieux mur en pisé d'un bâtiment agricole,à noter le soubassement en calcaire


































curieux chemin creux à la Maresquerie






                nous dérangeons une cigogne blanche




                   fours à chaux à Aignerville


















      myositis des marais
















bourdon emprisonné à l'occasion de la campagne d'études des bourdons bas-normands
























    les plus courageux se retrouvent au pont du Hable à Criqueville-en-Bessin à l'est de Grandcamp-Maisy


                    le dernier saut du Véret 



**********************************************


dimanche 26 mai 2013

la vallée de la Souleuvre 

à pied et sans sauter


l'église de Bény-Bocage
Les murs sont constitués de pierre de conglomérat du Cambrien, les angles sont en granite de Vire.
Toute la crête qui domine le village du Bény-Bocage est une barre de conglomérat du Cambrien.





















                                Canche flexueuse
détermination de fougères
Le lamier jaune















               Lamium galeobdolon est une plante des bois frais.               
mélampyre des bois aux fleurs jaunes













Nectaires à la base des feuilles de mérisier.


















La feuille de hêtre est légèrement ondulée et bordée de poils.















jacinthe des bois








Chemin creux en dessous de la barre de conglomérat vers le nord.





Gaillet croisette

















Ce gaillet (Cruciata laevipes) aux fleurs jaunes a 4 feuilles disposées en croix à chaque verticille.






Lichen Peltigera.

bouquet champêtreVéroniques petit chêne aux fleurs d'un bleu intense et les stellaires holostée blanches.













































Population de stellaires.












La Souleuvre au moulin Pinel


















Pascal n'hésite pas à mettre "la main à la pâte".















Observation d'animaux vivant sous les pierres dans le fond de la rivière.

















Deux gammares sur un fourreau de nymphe de phrygane.



Larve d'agrion dont la partie postérieure formée de trois pièces, sert à la respiration.













       Une sangsue sur la paroi de l'aquarium


Patineur d'eau, on remarque qu'au contact des pattes la surface de l'eau est déprimée, ceci est dû à la présence de poils hydrophobes à l'extrémité des pattes.










En plus du soleil,nous profitons du bel aménagement de l'aire du moulin Pinel pour piqueniquer











Le chemin suit le ruisseau pour arriver au lieu-dit "Cervelle".














                        sur le chemin de La Cervelle

















                           inflorescence d'ail des ours
















le lavoir de Cervelle



Moehringia trinervia




















Cette petite plante à fleurs blanches peut être confondue avec Stellaria media (mouron blanc) mais ses pétales sont plus courts et non échancrés.

















             La petite nymphe au corps de feu.









 Curieuses de nature




au loin ,on aperçoit le viaduc de la Souleuvre
le swing à laSouleuvre
le Roucamps
































érable champêtre













       Le genêt à balais Sarothamnus scoparius.





Le lamier jaune















Lamium galeobdolon est une plante des bois frais

















La Souleuvre



















                                 effet d'érosion sur la Souleuvre




araignée jaune
Ephémère à deux cerques.





















Nymphéas sur la Vire à la Cluse de Saint-Aulin











Teucrium scorodonia est une plante des sols acides















Corydale (Corydalis claviculata), une plante de la famille des fumeterres, acidiphile et saxicole.













Calopteryx splendens mâle : une tache noire au milieu de l'aile.




A la cluse de Saint-Aulin, le conglomérat du Cambrien qui a un faible pendage vers le nord repose en discordance sur les couches presque verticales du Précambrien ayant été redressée lors de l'orogenèse cadomienne.

******************************************************dimanche 14 avril 2013

randonnée naturaliste au fil

de l'Orne et de la Laize


départ de la rando à May-sur-Orne











 Des maisons   anciennes de May-sur-Orne sont construites en grès de May et leurs fondations naturelles sont constituées du même grès en place.













La couleur du grès de May est très variable en fonction des oxydes de fer qu'il contient.














Cassure fraîche dans un banc de grès.












Empreinte d'ammonite dans le calcaire situé sur le plateau autour du village de May-sur-orne.


Anémones des bois.







le printemps semble bien être arrivé















après un petit détour vers la zone des schistes d'Urville,c'est la descente versl'Orne



La couche de minerai de fer de type hématite, à gauche de l'entrée de de la galerie de mine, est inclinée vers le nord.
















À quelques centaines de mètres de là,
le ruissellement de l'eau qui 
s'est chargée de carbonate de 
calcium en percolant à travers 
les calcaires du plateau provoque
 la formation d'un travertin sur 
les mousses qui sont fossilisées
 vivantes.




confluence de l'Orne et de la Laize















le printemps semble bien être arrivé dans le Val de Laize












un site géologique
exceptionnel:on ne touche qu'avec les yeux et les appareils photos!
















Des roches du cambrien, présentant des laminations correspondent à des stromatolithes fossiles (constructions liées à l'activité de cyanobactéries).







en cours de route nous pouvons observer 
la nature qui se réchauffe avec les premiers ayons de soleil







ici un grand bombyle(Bombylius major)







pissenlit ( Taraxacum sp )







et là un pissenlit à la floraison à moitié paresseuse




























beaucoup sont passés devant ,un seul l'a vue






                       en remontant la Laize



Espace Naturel Sensible du département du Calvados, la carrière Mathias à Laize-la-ville.







on arrive à la carrière Mathias










La carrière Mathias présente un front de taille dont la partie inférieure est constituée des Calcaires de Laize inclinés de 40° vers le nord surmontés par des calcaires jurassiques horizontaux.


faucon crécerelle ( Falco tinnunculus )
  un faucon crécerelle bien content de nous voir quitter son        territoire 

pour une petite escapade sur la D41






Observation des terrains jurassiques au-dessus du Calcaire de Laize.














Section d'un rostre de bélemnite dans les calcaire du Jurassique.













Des galets de grès du paléozoïque, dans les calcaires du Jurassique.








la balade se poursuit en suivant la voie ferrée:la rive gauche de l'Orne









et ses habitants recherchant
la chaleur





vipère péliade ( Vipera berus 










comme cette vipère







ou comme ces pêcheurs 












l'Orne et les aménagements 
du Grand Moulin 














retour sur la rive droite en empruntant le pont des anciennes installations minières









petit détour pour les plus courageux par l'ancienne carrière du Petit May 




























Des rides de courant et d'oscillation à la surface d'un banc de grès dans la carrière du Petit May, indique que le milieu de dépôt des sédiments était une plage. Il s'agit donc d'une plage fossile.


                   
                 **********

dimanche 17 mars 2013

Patrimoine architectural d'Houlgate

et partie ouest des falaises des Vaches Noires










c'est sous un ciel bleu que le 
rendez-vous était donné  

Michel nous fait découvrir  un haut-lieu de l'histoire normande

c'est d'ici que partit Guillaume à la conquête de l'Angleterre















sur la plage déambulent mouettes rieuses








et goélands cendrés















en suivant le Drochon nous rentrons dans Houlgate





     à la découvertes de belles villas aux détails de décors toujours raffinés

                 




       des styles différents mais un charme normand bien constant                                                  










        le Drochon s'offre une dernière cascade










à la gare






















        sous la pluie














le pavillon de Suède de l'exposition de 1889
















ce n'est pas la pluie
qui arrêtera Michel










magnifique villa en briques gardées par des monstres de pierre










la rue des Bains qui portent bien son nom aujourd'hui















la visite se poursuit en bord de mer













décidément rien n'arrête Michel










la troupe se replie vers l'intérieur en longeant un blockhaus  









vers l'intérieur d'un bistrot
bien accueillant :encore une découverte de Claude














le soleil est revenu:nous repartons à la découverte d'autres pépites patrimoniales











telle cette ancienne église












ou le grandiose Grand Hôtel


















en plus d'une richesse architecturale s'y ajoute une histoire que seul Michel,sait nous conter 





toujours un peu de géologie à l'ANdC,ici quelques fossiles parisiens égayent un mur de clôture

                              










et là une éponge plus locale au pied d'un autre mur !







                    un nouveau grain en vue





          ne semble pas effrayer ces promeneurs  

_______________________________________________

Chantier CEN-BN du

2 mars 2013 à Commes.


Il suffit de suivre les flèches.

Explications de Camille aux participants attentifs.

 

 Le talus est envahi par les ronces.




Les équipes se mettent au travail :
couper, dégager et évacuer ...

 

 

 

... ou discutent de la stratégie à adopter.
Lors de la pause de midi les talus étaient nettoyés et les ronces exportées.
De l'autre côté aussi.



Repos, détente et restauration.


Les efforts ont aiguisé les appétits.


Travaux de l'après-midi : dégager une allée dans le haut de la parcelle pour pouvoir étaler le filet de clôture.

dimanche 10 février 2013

de Villerville à Trouville 

quelques aspects de la géologie entre Villerville et Trouville 
 et marée sur l'estran 





le plus dur a été de partir













on  découvre vite Trouville,

Deauville et au loin les Vaches Noires  







Des hêtres de grande taille prennent des formes très particulières en développant des branches horizontales.















Population de scolopendres.










Bloc de craie avec des parties silicifiées (en gris).










le sémaphore de Villerville













affleurement de craie à l'est du sémaphore











tiens ,un lavoir
 allons voir s'il est habité

















il y a du monde










un premier habitant est sorti de l'eau







larve de salamandre(à noter les tâches jaunes à la base des pattes)
aménagement de la dénivellation due au jeu d'une faille panaméenne en 1982.

 






la dénivellation se poursuit vers l'ouest. 








et vers l'est












un endroit bien accueillant
où l'on a l'impression de vivre 
50 ans en arrière 
























le village de Villerville
se souvient du tournage de ce
film









à Villerville, au pied de la digue de très nombreuses coquilles de moules et de couteaux ont été déposées lors de l'étale de haute mer





Au premier plan, sur le haut de plage, de nombreux blocs de craie provenant du sommet des falaises (non visible sur la photo) ;au deuxième plan, une mini-falaise constituée essentiellement des marnes de Villerville ;au troisième plan, la falaise très chaotique affectée de nombreuses failles qui lui donne un profil en gradins.




























Le poudingue pisaire que nous n'avons pas trouvé en place mais seulement sur le haut de plage









Bloc de poudingue pisaire, roche en partie détritique dont les petits galets arrondis de la taille d'un petit pois témoignent d'une reprise de l'érosion sur le continent.












Les festons blancs correspondent au fossile d'une éponge dans de la craie glauconieuse (petits points sombres).
















Pistes-terriers de Crustacés dans le calcaire gréseux d'Hennequeville



La surface du platier est très irrégulière












le gel siliceux s'est enfoncé dans le lit de boue carbonatée, des séismes ont favorisé cet enfouissement créant des formes extrêmement perturbées.










un gel siliceux dense, provenant du continent situé au sud et à l'ouest, s'est déposé sur un lit de boue crayeuse.





Le calcaire gréseux d'Hennequeville surmonté par les marnes de Villerville dans lesquelles se produisent de nombreuses coulées et glissements de matériel.



à gauche du marteau des pistes de crustacés et un fossile de gastéropode




La base de la falaise est constituée du calcaire gréseux d'Henneque
ville, le sommet est formé des marnes de Villerville.



Un bloc de craie de plus d'un mètre cube est en surplomb, encore bloqué dans les marnes.

Il est peu probable que l'escalier ait été construit dans le vide mais il résiste bien tant que son pied n'est pas déchaussé.



Les coulées et les glissements de matériel dans les Marnes de Villerville entraînent même les arbres.

Un très gros bloc de calcaire gréseux d'Hennequeville a basculé et tourné de 90° dans sa chute.







 





Thierry sait se mouiller pour
pour nous faire remonter le temps















comme des roches noires posées
sur la plage





à la découverte d'une tabatière









Silex cérébroïde, dont la forme très particulière serait due à la manifestation de séismes durant leur formation.








La mer a érodé la partie la plus tendre de la roche, ne laissant en place que les éléments les plus résistants, ce genre de figure est appelé taffoni.
































  Moules ou empreintes externes de Myophorella














"quand on voit Le Havre c'est qu'il va
pleuvoir,quand on ne le voit plus c'est qu'il pleut!"
Alphonse Allais                      




 














________________________________________________


  

dimanche 20 janvier 2013

les marais de la Dives 


le matin rendez-vous à  l'observatoire de la fédération de la chasse à Saint-Samson  

le bien confortable observatoire de Saint-Samson


    






on se réchauffe en commençant par de la 
géologie à l'abri!

 

 

 

bien au chaud ,on peut observer de nombreuses espèces dans deux vitrines:en 3 un courlis corlieu et en 2 un courlis cendré


bien au frais mais bien vivantes:des sarcelles d'hiver(Anas crecca)




à la découverte du marais
             
                  
                                    et de ses habitants
il est passé par là



ah le voici:le ragondin ou myocastor( Myocastor coypus)



          
                                       
quel est donc ce promeneur?











                                           


à l'abri du vent 


grive musicienne ( Turdus philomelos )


la copine n'est pas loin au cas où

je suis le héron cendré (Ardea cinerea )et brr..j'ai froid aux pattes


le plus dur c'était de s'y mettre!


 et de trouver à manger.bergeronnette grise ( Motacilla alba )



attention aux glissades....involontaires




       retour au chaud ,partage de la galette avant de se diriger  vers Franceville


Franceville-sur-mer
ça y est ils sont là              
en voici un:bécasseau variable ( Calidris alpina )
d'autres se posent quelques instants
et déjà repartent
les dunes enneigées de Franceville



la journée se termine par une petit tour de jumelles au grand observatoire de Sallenelles
                                                                                     \/

____________________________________________________________________________________




dimanche 11 novembre 2012

géologie et ramassage de bigorneaux

 

de Sainte-Honorine-des-Pertes à Port-en-Bessin

 

 

"Des filets d'eau en tombaient sans discontinuer, pendant que la mer, au loin, grondait."
Bouvard et Pécuchet d'après Gustave Flaubert

 

 


Anémone de mer, Actinia fragacea dont les tentacules sont complétement rétractés dans la colonne gastrique, on peut voir leur extrémité dans la bouche au sommet de l'animal.

 

 

 

 

 

 

 

 

la pêche aux bigorneaux
"La marée étant basse, elle découvrait tous ses galets, avec une prairie de goémons jusqu'aux bords des flots."
"Ils titubaient sur des herbes gluantes, ou bien ils avaient à sauter des trous. Bouvard s'assit près du rivage, et contempla les vagues, ne pensant à rien, fasciné, inerte."
Bouvard et Pécuchet d'après Gustave Flaubert

 

 

Le lendemain dès l'aube, avec une pioche et un pic, ils attaquèrent leur fossile dont l'enveloppe éclata. C'était un "ammonites nodosus", rongé par les bouts, mais pesant bien seize livres ..."
Bouvard et Pécuchet d'après Gustave Flaub
ert

 

A la faveur de la faille des Hachettes dont le compartiment sud (à gauche sur la photo) est abaissé, et du bombement que forment les couches entre Sainte-Honorine-des-Pertes et Port-en-Bessin, on peut encore observer la succession des bancs de roches qui ont servi à Alcide d'Orbigny pour décrire le stratotype du Bajocien, en 1852

 

Les eaux de pluie qui ont circulé dans le calcaire ont dissous le carbonate de calcium qu'elles redéposent en ruisselant sur les falaises.
Les mousses, qui absorbent le dioxyde de carbone de l'eau, augmentent la précipitation du calcaire sur elles-mêmes, elles se trouvent ainsi fossilisées en une roche appelée travertin.

 

"Des vallonnements herbeux découpaient la falaise, composée d'une terre molle et brune et qui, se durcissant, devenait, dans ses strates inférieures, une muraille de pierre grise."
Bouvard et Pécuchet d'après Gustave Flaubert

 

 

celui-là vous n'en aurez que la photo !!!!!!

 

en arrivant à Port-en -Bessin on découvre les rails creusés par les goémoniers pour faciliter le charriage des algues

 

"... quand ils distinguèrent à hauteur d'homme, contre la falaise, des contours qui figuraient le galbe d'un poisson gigantesque.
Ils délibérère
nt sur les moyens de l'obtenir.
Bouvard le dégagerait par le haut, tandis que Pécuchet, en dessous, démolirait la roche pour le faire descendre doucement sans l'abîmer."
Bouvard et Pécuchet d'après Gustave Flaubert.
La faille des Hachettes visible dans la falaise et sur le platier à droite de la pho
to.

 

 

Résurgences de l'Aure à l'ouest du port de Port-en- Bessin.
Elles peuvent passer par les joints de maçonnerie entre les pierres de la digue et les détruire, c'est pour cette raison que dans cette partie des tuyaux les canalisent.

 

Résurgences de l'Aure, à l'est de Port-en-Bessin, empruntant les diaclases de la roche

 

jour de fête  de la coquille à Port-en-Bessin

   

Les fosses Soucy sont pleines et débordent

       

 

L'Aure, dont le débit est trop élevé en cette saison pour que toute l'eau s'infiltre dans le karst, coupe la route et passe à travers champs

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 

                   dimanche 21 octobre 2012

                      sortie champignons 

 

Début de journée pluvieux pour une sortie mycologique mais nous sommes prévoyants en nous équipant de pagaies.
                                                                            



                                 




                                        ~



Les champignon
s récoltés le matin et rangés par familles dont les noms sont écrits sur des plaquettes.


                                        ~

                                     ~

Des exemplaires de 22 familles ont été récoltés, la table était trop petite.

                                       ~

                                          ~

                                          ~

 


Lycoperdon perlatum
~

Satyre puant, Phallus impudicus, le bien nommé autant dans la version française que dans la nomenclature latine.
~

Larve de panorpe.


_________________________________________



                  samedi 29 septembre 2012   

           Pêche aux équilles à Courseulles

 


                                        ~

 




A défaut de photo d'équille voici une vive :Echiichthys vipera qui porte bien son nom
Les aiguillons remplis de venin sont situés sur l'opercule et sur les épines de la nageoire dorsale bien dépliée sur cette photo.


            

Ne pas s'y tromper, nous ne sommes pas en train d'effectuer
 des semis d'automne.


_______________________________________________________


2 septembre 2012

 sortie dans un espace naturel sensible du Calvados:
 les marais de Ver-Meuvaines



vue sur le port Winston depuis Asnelles


la douce-amère .Solanum dulcamara

la pulicaire,Pulicaria dysenterica,hôte des larves de cassides:vues lors de la sortie du 17 juin

le crapaud commun, Bufo bufo à l'iris jaune d'or.

la queue de lièvre, Lagurus ovatus

Inflorescence de carotte sauvage, Daucus carotta, en fruit

Eupatoire chanvrine, Eupatorium cannabinum, son nom d'espèce est dû à la forme de sa feuille qui ressemble à celle du Cannabis! Elle se trouve dans les milieux moyennement humides.

Le scirpe maritime, Scirpus maritimus

La criste-marine, perce-pierre ou fenouil-de-mer, Crithmum maritimum, est une plante des rochers du bord de mer. Bien répartie sur le littoral du département de la Manche, elle est beaucoup plus rare sur celui du Calvados. elle est comestible et peut être préparée comme les cornichons.

Euphorbia paralias, l'euphorbe des dunes est une plante pionnière du littoral des milieux sableux, secs et chauds.

Le poupier de mer, Honkenya peploïdes, est une plante pionnière des hauts de plage poussant surtout dans les sables grossiers et les galets. assez peu répandue sur le littoral du Calvados.

Le pourpier de mer, Honkenya peploïdes

L'argousier, Hippophaea rhamnoïdes, plante arbustive, pionnière des dunes fixées, assez peu répandue sur le littoral du Calvados. Ses fruits sont comestibles.

Le chou maritime, Crambe maritima, est une plante pionnière des levées de galets littoraux, ponctuellement bien présente dans le nord Cotentin, elle est rare sur le littoral du Calvados et avait été considérée comme disparue de l'endroit où nous l'avons trouvée. C'est une plante protégée au niveau national.

pique-nique entre Asnelles et Ver-sur-Mer

La roquette, Diplotaxis tenuifolia est une plante littorale avec une possibilité d'extension vers l'intérieur. Elle peut être utilisée comme condiment dans la salade.

 SORTIE ORNITHOLOGIE JANVIER 2012 

 ESTUAIRE DE L ORNE




video